À Propos d'Agathe Schumacher

Mon parcours est atypique. Après avoir fait une école de commerce, je décide de devenir comédienne. Je n'ai alors jamais pris de cours de dessin et ne découvre la peinture que 10 ans plus tard, en 2008, lorsqu'un ami m'offre un stage aux Beaux-Arts de Paris. 

C'est une révélation ! Un nouvel univers s'offre à moi, intérieur et profond, qui me permet d'explorer des parties de moi-même, dans une quête incessante de lumière. Un nouveau langage s'ouvre, fait de formes, de matières, de mouvements, langage du corps qui peint, langage du corps peint. Ici plus de mots mais des images, des couleurs, des traits. Une écoute de soi, des autres.

Une complémentarité à mon métier de sophrologue que j'exerce depuis 2014, l'expression de ressentis intenses, de contemplation, d'une humanité blessée mais belle et transfigurée.

La peinture à l'huile est au centre de mon travail. J'aime l'alchimie de ce médium, les secrets qui se transmettent d'artistes en artistes depuis des centaines d'années. 

Avant de maîtriser cette technique, il faut beaucoup chercher, demander, se tromper, recommencer, désespérer ... jusqu'au moment magique où l'alchimie fonctionne sans trop que l'on sache pourquoi!

La peinture à l'huile demande de la patience, c'est presque une méditation, cela procure beaucoup de paix et une joie profonde.

L'aquarelle développe la confiance en son geste et une perception aigue de la lumière.  Il faut la voir tout de suite, car il n'y a aucun repentir possible. 

La peinture acrylique demande un geste rapide, presque jaillissant car elle sèche très vite.

Toutes ces techniques sont complémentaires et ne peuvent que s'enrichir les unes les autres.

Mes actualités:

 

-Dimanche 13 octobre 2019

Participation aux Portes ouvertes des Ateliers d'artistes de l'Occitanie, Montpellier

Renseignements ici

-Du 24 au 26 Mai 2019

Participation à l'exposition Un artiste pour un sourire d'enfant

Salle Pétrarque, Montpellier

© 2020 par Agathe Schumacher

  • Instagram
  • Facebook